Cérémonie pour la Seconde Guerre Mondiale

Publié le par Natatchou

IMG 0002Un soldat (du moins le costume) à l'entrée du bunker. 

 

Au mois d’août il y a une cérémonie en hommage aux soldats de la Seconde Guerre Mondiale.

Ce ne fut pas une grande cérémonie. Elle se déroula dans un ancien bunker  situe dans un grand parc national.

Ce ne fut donc pas une impressionnante cérémonie en soi mais pour moi ce fut assez étrange. Etrange d’abord parce que la Seconde Guerre Mondiale concerne quand même la France en majorité. J’ai l’habitude d’entendre parler de cérémonie en France mais je ne m’y attendais pas aux USA.

Ensuite ce qui m’a surprise est le comportement des américains lors de cette cérémonie.

Tout d’abord nous sommes arrivés dans une salle de la taille d’une salle de classe ou peut être un peu plus grande. Il n’y avait donc pas énormément de monde, peut être une cinquantaine de personnes assises.

IMG_0012.JPGIMG_0033.JPG

Quand nous sommes arrivés nous avons commencé à regarder le petit muret de briques. En fait c’étaient des briques avec des noms inscrits (et leurs années, soit durant la Seconde Guerre Mondiale, soit de leurs morts s’ils sont morts maintenant). A partir du moment ou Wendy et sa famille ont trouvé les noms de leurs « soldats » ils sont partis s’asseoir.

IMG 0006IMG_0008.JPG

A ce moment-là a vraiment commencé la « cérémonie » qui était, je pense, plutôt une explication de certains évènements durant la Seconde Guerre Mondiale. Je ne pourrai pas y mettre ma main a couper car à ce moment-là mon niveau de compréhension en anglais était vraiment très bas.

Ce qui fut impressionnant pour moi fut le moment ou les gens ont commencé à parler. En fait la cérémonie fut vraiment cela pour moi : des gens qui ont parlé, parler de leurs expériences lors de cette guerre. Mais le plus souvent c’étaient des personnes de la famille qui parlaient, qui rendaient hommage aux actes de ces soldats.

 IMG_0032.JPGIMG_0042.JPG

Explication d'un employé        Frère d'un ancien soldat

Jusqu’ici rien de plus normal, vous allez me dire ? Mais le truc surprenant pour moi c’est que ces anciens soldats étaient la plupart du temps présents dans la salle ou bien alors décédés récemment. Ce ne sont donc pas des soldats décédés lors de combats. Cela me surprend donc de voir des gens pleurer pour leurs familles alors qu’ils sont là, bien présents, en chair et en os ; ou décédés bien après la Seconde Guerre Mondiale.

 

Cela me surprend d’autant plus que les personnes qui pleuraient étaient en majorité les enfants ou petits enfants de ces soldats. Autrement dit… des personnes nées après cette guerre (je compare par rapport à la famille de Wendy dont ses deux grands parents ont fait cette guerre). Ce n’est pas méchant mais je n’ai pas réussi à comprendre pourquoi ils pleuraient. Pour moi c’était sidérant car ils n’ont pas vécu cette guerre ni toutes ses difficultés. Cela me sidère encore plus quand je sais qu’ils n’ont pas eu à subir l’absence d’un proche dans leurs familles.

 

Cela me surprend aussi parce que nous en France, un des pays qui a eu le plus à souffrir de cette guerre, nous ne sommes pas comme ça. Déjà mes grands parents ont vécu la Seconde Guerre mais ils n’en parlaient pas. Mais ça c’est plutôt un problème de sujet tabou je pense. Tout ce que j’ai su c’est que ma grand mère et sa famille ont caché des armes aux allemands.

Ensuite aussi parce que ma tante et  son mari en n’ont jamais trop parlé non plus. Ils sont nés juste après pourtant.  Je n’ai jamais vu la même chose que j’ai vue lors de cette cérémonie.

 

Qu’en pensez-vous ? Peut être avez vous des anecdotes contradictoires à mon impression sur la France et son rapport avec la Seconde Guerre Mondiale ?

 

Moi je pense que quand je vais rentrer en France je vais poser des questions à ma tante a propos de cela. Ainsi  qu’essayer d’assister a une cérémonie française pour voir comment réagissent les gens de ma génération ou plus ancienne.

 

Photos après la cérémonie:

IMG_0047.JPGIMG_0050.JPG

Vue du bunker

IMG_0052.JPGIMG_0053.JPGIMG_0054.JPGIMG_0055.JPG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article