Le film "Love and other drugs"

Publié le par Natatchou

love-et-autres-drogues-18882-1976524358.jpglove-et-autres-drogues-film-affiche-France-01.jpg

 

 

 

Je dois vous expliquer ce film, ce qui vous permettra de comprendre le prochain article sur ma consultation chez le médecin. C'était pour moi un film assez intéressant. Bon après j'ai été voir ce film au mois de novembre et mon anglais n'était pas parfait. Je ne peux donc pas être totalement objective. Chez vous le film est sorti fin décembre apparemment .

 

Le thème de ce film ne se perçoit pas tout de suite, en tout cas pour moi qui est vu ce film en anglais. Le sujet est la maladie de Parkinston. Derrière ce sujet il y a une histoire d'amour bien entendu, et on peut aussi entrevoir le marketing pharmaceutique américain, le monde impitoyable de la vente pharmaceutique. D'après ce résumé le film peut vous paraître ennuyeux et triste, mais ce n'est pas le cas. Il est classé dans la catégorie comédie et oui en effet il est assez amusant. A mon avis il a réussi à dépeindre la vie d'une personne atteinte de la maladie de Parkinston ainsi que celle de ses proches. Il a réussi aussi à expliquer ce qu'était cette maladie. Bon évidemment dans les grandes lignes, les très grandes lignes, mais il à le mérite de le faire et c'est pas mal. Il ne faut pas se leurrer beaucoup de monde ne connait cette maladie que de nom, moi y compris.

 

Petit résumé de l'histoire et du début: le film se déroule dans les années 90. Jamie est un beau jeune homme d'une trentaine d'années, coureur de jupon passionné par le sexe plus que par son travail. Il se fait d'ailleurs renvoyer de son dernier job, vendeur de chaine hifi, télévision... Le gérant l'a en fait aperçut, dans la réserve du magasin, en pleins préliminaires avec sa propre petite amie.

En quelque sorte sous "pression" familliale (son frère et sa soeur ayant un bon job) il veut montrer que lui aussi il peut réussir. Pour cela il décide de se lancer en tant que vendeur de produits pharmaceutiques pour une grosse entreprise, cette même entreprise ayant elle même fait miroiter monts et merveilles à ces futurs vendeurs.

 

Voilà je m'arrête là dans le résumé sinon après je vous raconte tout le film. Moi j'ai bien aimé ce film et mon amie aussi. Non pas seulement parce que c'est une histoire d'amour (Oui je suis une éternelle romantique ayant besoin de sa dose hebdomadaire) mais aussi pour toutes les raisons que je vous ai décrites auparavant. Mais je dois vous précisez aue tout le monde n'a pas cet opinion. Télérama par exemple n'a pas aimé ce film, mais un de ses lecteurs si (oui un!). link

 

Originalité de ce film: beaucoup de sexe. Ah ça si vous voulez vous rincer l'oeil, homme comme femme, vous serez servi par ce film. D'ailleurs les films l'acteur Jake Gyllenhaal est pas mal du tout. Cela fait partie intégrante du film qui tent à montrer un monde assez libertin et dénué d'attaches. Pour la petite anecdote le jour où j'ai été voir ce film là j'étais à mon cours de tricot. Je vous devance sur vos pensées, je sais ce que vous dites "oh la vieille et la ringarde". Oui j'aime les activités manuelles mais non je ne suis pas une vieille fille en train de tricoter tous les soirs devant sa télé. Bref, revenons à nos moutons. Donc j'étais à mon cours où évidemment il n'y avait que des filles et quand j'ai dit quel film j'allais voir une femme m'a dit qu'on lui avait dit qu'il y avait pleins de scènes dénudées. C'est là qu'elle me dit  "nous les américains nous n'aimons pas ce genre de film". Je crois que c'est la meilleure que j'ai entendu, quelle ironie. Je leur ai retorqué que c'était un film américain et non français. Réponse: "je sais mais on n'aime pas", ok....

 

Après j'ai eu aussi le droit à: "on m'a dit que les européennes se promènent avec seulement des tee shirt à trous", pas à trous mais bon sorte de haut transparant ou à petits trous laissant voir le soutien-gorge ou la poitrine (impossible de trouver le nom, pourtant oui j'en ai un). Vous pouvez comprendre comment cette petite phrase m'a quelque peu énervée, moi "l'européenne" à qui on est en train de dire qu'en fait c'est une p... D'abord ce jugement sur la tenue des femmes me met hors de moi. Cela s'est passé en novembre mais rien qu'en y repensant je suis énervée. Quand j'ai raconté cela à Isabelle, une de mes amies françaises ici, elle m'a dit "d'abord l'Europe ce n'est pas un pays". Ah oui je n'avais pas pensé à cela, les américains, quand ils voyagent sur le continent européen, c'est en général pour voir toute l'Europe ou presque, en quelques semaines. Et puis après elle a dit aussi "elle me fait bien rire avec sa réflexion quand on voit comment elles s'habillent ici". Je n'ai pas trop vu cela cet été car je n'avais pas de voiture et je ne pouvais donc pas trop me balader. Mais, si on en croit les séries... et ce que j'en ai vu le soir à Newark (robes très très courtes). Mais moi ça m'est égal car elles ont bien le droit de faire ce qu'elles veulent, c'est juste l'hôpital qui se fiche de la charité.

 

Bref leurs dire étaient quand même bien fondés, pleins de scènes dénudés. Avec de l'humour "gras" (ou salaces, je ne connais pas le terme adéquate). Les acteurs ont bien joué leurs rôles. C'était pour moi tremblant de vérité, émouvant et très réaliste. Bien sur c'est une comédie romantique donc qui se finit bien. Mais si on ne s'arrête pas à cela on peut y entrevoir certains aspects (exagérés certes) de la vie réelle. Et cela j'ai pu le vérifier lorsque j'ai été voir le médecin. Rendez-vous lors de mon prochain article.

 

Lien d'allo ciné: link

Bande annonce:


 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Arcoon 11/03/2011 08:51



Ah oui, j'en avais entendu parler de ce film, juste de nom. Je vais attendre qu'il sorte en DVD pour voir ça, à moins qu'il soit déjà sortie.


Amusant le point de vue américain sur le film américain. =D



Natatchou 11/03/2011 17:54



Ah oui? Tu ne télécharges pas toi? :)


Moi je l'ai bien aimé tu verras.